Recherche

Accidents de piétons portant des écouteurs

Accident piéton musiquePiétons accidentés en écoutant de la musique

Si vous êtes un conducteur, vous avez sans doute remarqué plus d’une fois des personnes traversant devant vous en semblant isolées dans leur bulle, les yeux hagards, le sourire aux lèvres, comme si le fait d’avoir un mobile collé à l’oreille les rendait invulnérables. De la même façon, les piétons écoutant de la musique sur un MP3 semblent vivre dans un autre monde, et traversent devant les voitures ou les bus avec un air idiot qui montre bien qu’ils ne sont pas conscients du danger.

D’après une étude de la revue Injury Prévention, les victimes sont les adolescents et les jeunes adultes. 90 % des accidents se produisent en zone urbaine, et 70 % sont mortels. Dans un quart des accidents, le véhicule qui a heurté le piéton portant des écouteurs a klaxonné avant le choc, mais le piéton n’a pas réagi.

 

 

En France, il n’existe pas encore d’étude sur le nombre de cas d’accidents de piétons portant un casque audio ou des écouteurs en ville. De nombreux articles de presse ont été écrits en 2012, suite à la publication du rapport dans la revue Injury Prevention, mais aucune réaction concrète (loi, campagne de prévention) n’a été constatée.

Beaucoup de cyclistes inconscients écoutent aussi de la musique en circulant en ville. L’idéal serait d’utiliser un casque ouvert (permettant d’entendre les bruits ambiants) et de n’écouter que de la flute ou des chants d’oiseaux…

Articles sur le web :

Ce site utilise des cookies provenant de Google afin de fournir ses services, personnaliser les annonces et analyser le trafic. Les informations relatives à votre utilisation du site sont partagées avec Google. En acceptant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'infos sur les cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.
Comment Google utilise les cookies
Si vous n'acceptez pas les cookies, vous pouvez simplement aller voir ailleurs !

Fermer