Recherche

Fabriquer un casque audio piézo

Fabriquer un casque piézoFabrication d’un casque audio avec des buzzers piézo de récupération

Voici plusieurs articles décrivant la fabrication d’un casque audio en utilisant des pastilles piézoélectriques de récupération ou achetées dans le commerce.

Casque audio 1

Le premier article est italien. Le casque fabriqué est destiné à un poste à galène. En effet, pour amortir le moins possible ce type de récepteur radio sans amplification, il faut utiliser un casque sensible à haute impédance. Les pastilles piézoélectriques répondent parfaitement à cette utilisation. Le casque utilisé pour adapter les pastilles est un casque antibruit que l’on trouve dans les quincailleries. La mousse d’isolation acoustique est retirée. Les capsules piézo utilisée est un modèle Murata 010 destinée aux buzzers. On peut soit les acheter sur eBay (vendeurs chinois), soit les récupérer sur des circuits imprimés (ordinateurs, fours microondes, réveils…). Le casque antibruit ne comporte pas de fils. Il faudra donc ajouter un câble à 4 fils que l’on connectera aux deux capsules. On soudera une prise ou des fiches bananes à l’autre extrémité. Des fiches bananes sont bien adaptées si l’on fabrique un poste à galène expérimental. Si vous récupérez des modules piézo dans un boîtier plastique noir, il faut savoir que certains contiennent un circuit électronique générant un signal à 2 kHz ou à 4 kHz qui actionne la capsule piézo. Dans ce cas, il faut garder la seule capsule piézo pour fabriquer un casque audio. Le casque ne sera pas Hi-Fi car ces capsules sont prévues pour fonctionner en buzzer. Les fréquences graves et aigües sont donc très atténuées.

 

Casque audio 2

Le deuxième article (en anglais) est plus détaillé est mieux illustré. Au départ, c’est toujours un casque antibruit qui est utilisé. La mousse d’isolation est retirée et remplacée par deux capsules piézo. L’auteur ajoute deux résistances de 1,5 MΩ en parallèle avec les capsules et les connecte en série. Les résistances peuvent être diminuées jusqu’à 12 kΩ selon l’utilisation et la source sonore (avec ou sans transformateur d’adaptation d’impédance). Les résistances servent à décharger la capacité présente « naturellement » dans la capsule (deux électrodes conductrices avec un matériau pris en sandwich = condensateur) et à créer un « équilibre » entre les deux capsules reliées en série. Les photos sont nombreuses et claires, elles ne nécessitent aucun autre commentaire. Les cellules piézo sont fabriquées par l’entreprise japonaise AVX Kyocera. Comme pour le premier casque décrit, ces écouteurs ne sont pas destinés à l’écoute d’une source haute-fidélité. Mais les bricoleurs qui aiment bien comprendre comment fonctionnent les choses et qui aiment fabriquer eux-mêmes tout ce qu’ils utilisent seront ravis de connecter ce casque à un poste à galène ou à un appareil expérimental. Le site Makearadio propose de nombreux schémas de postes de radio expérimentaux (galène, tubes, transistors).

 

Casque audio 3

Le troisième casque décrit dans un article en anglais est un casque standard (avec des capsules électromagnétiques) qui a été modifié pour le transformer en casque à haute impédance. Les cellules d’origine sont démontées et remplacées par deux capsules piézo récupérées sur des montres achetées à bas prix.

Ce site utilise des cookies provenant de Google afin de fournir ses services, personnaliser les annonces et analyser le trafic. Les informations relatives à votre utilisation du site sont partagées avec Google. En acceptant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'infos sur les cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.
Comment Google utilise les cookies
Si vous n'acceptez pas les cookies, vous pouvez simplement aller voir ailleurs !

Fermer